Par delà le kaléidoscope multicolore de la plaine du Rhône, émergent des légères brumes de chaleur les premiers contreforts du Vercors. La relative monotonie de ce passage obligé est fort heureusement rompue par le splendide jaune des champs de colza et le vert intense des prés de fauche qui vont bientôt fournir le fourrage aux nombreux élevages. Si l’on ne remarque pas ceux-ci dans le paysage, ils nous signaleront leur présence olfactive durant une bonne partie de la journée… C’est en effet la période où les agriculteurs épandent gaiement le fumier dans les champs pour leur donner un peu de vigueur. Attention aux narines sensibles ! Pour les autres, ce sera au choix des souvenirs d’enfance, de vacances à la campagne, ou bien encore de voyages dépaysants.

La première montée est avalée à un bon rythme ; succession d’enfilades rapides et d’épingles, elle s’effectue sur une route en très bon état dans un sous bois à la fraîcheur agréable. S’il n’a pas le coté spectaculaire du Col de Rousset, le col des Limouches soutient à mon avis largement la comparaison grâce à la variété de ses courbes et son coté plus secret.

Passé le petit village de Léoncel, c’est au fond d’un petit vallon, près d’un superbe petit ruisseau que nous nous dirigeons vers le Royans. De là, nous allons attaquer le monument pour lequel nous avons fait le trajet jusqu’ici : direction le Col de la Machine en passant par Combe Laval.

Pour certains, il s’agit d’une des plus belles routes du monde. Sans aller jusque là, c’est assurément l’une des plus spectaculaires. Peu avant le sommet, la route est taillée à même une falaise haute de 600 mètres ! La parcourir en ces chaudes journées de printemps dans une solitude quasi absolue restera un très grand moment ! Pouvoir garer la moto sur le bord de la route, prendre le temps d’admirer cette immensité, de faire quelques photos sans être dérangé est un luxe ultime.

Pour bien prendre la dimension de ce paysage, il est possible de l’admirer par le fond de la combe. Une minuscule route sans issue permet des points de vue fantastiques sur l’ensemble du cirque.

Le retour sera le prétexte à la découverte d’une petite route offrant de superbes points de vue sur la vallée du Rhône.

Par leur variété, la diversité des paysages, et leur aspect souvent spectaculaire, les routes du Vercors sont parmi les plus belles de France. Elles se prêtent parfaitement à la pratique de notre loisir favori et constituent une destination quasi obligatoire pour tous les motards avides de sensations.

Vous pourrez trouver une vidéo de cette balade sur la chaîne Youtube de passion-motard.

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon