Je voudrais vous parler ici d’un aristocrate du 2 roues, d’un prince consort de la mobylette bleue capable d’enfourcher ce puissant engin pour des balades de plusieurs centaines de kilomètres. Doté d’un solide sens de l’humour, il est également marquis du calembour lorsqu’il narre ses aventures au coin d’une table copieusement garnie.

Grand et élancé, sa façon de se déplacer toute en nonchalance évoque immanquablement ce pays où les fortes chaleurs estivales vous incitent à être économe de vos mouvements. Ce n’est jamais de la mauvaise volonté, c’est de la préservation. Tant pis pour ceux qui le voient autrement! Surplombant un regard d’un bleu perçant, une crinière plus ou moins domptée affronte le mistral parfois vigoureux le faisant parfois ressembler à quelque professeur Foldingue phocéen.

Le débit de la parole est du même acabit: d’une lenteur relative et agrémenté de ce superbe accent qui sent le soleil et la mer. Mais attention! Même l’accent est mâtiné de cette économie! Pas question de parler fort et d’appuyer outrageusement quelques syllabes! C’est la encore juste ce qu’il faut pour marquer une origine et surtout pas l’accent qu’on nous vend dans les médias et qui déclenche les rires moqueurs des habitants du sud.

Rien d’étonnant donc que la passion de ce héros pagnolesque soit le véhicule à moteur le plus lent qui soit après le motoculteur: la légendaire mobylette. Pas n’importe laquelle cependant: la seule et unique « bleue ».

une belle bleue

Cet homme est donc un seigneur de la « bleue ». En compagnie de ses 2 accolytes, il part régulièrement en voyage au guidon d’antiques engins que nous ne croisons plus guère sur nos routes. Leur objectif est de découvrir de nouveaux pays en roulant à 40 km/h, d’y faire des rencontres et, accessoirement de se payer une belle tranche de rigolade…

De ces aventures, il rapporte un tas d’anecdotes compilées entre autres dans un petit fascicule d’une drôlerie qui n’a d’égale que la poésie de certains passages. Introuvable car publié à compte d’auteur à quelques centaines d’exemplaires, c’est une plongée onirique dans un univers fait de camaraderie, d’aventures loufoques et de superbes moments.

Chanceux sont les possesseurs de ce bouquin!

On parle dans certains milieux littéraires très locaux de la sortie éventuelle d’un prochain opus. Je serai assurément parmi les premiers clients…

Comme la générosité n’est pas non plus aux abonnés absents chez cette belle âme, il m’a aimablement prêté quelques extraits que vous aurez le plaisir de découvrir prochainement.

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon