Une belle journée riche en contrastes et en couleurs.

La lavande du plateau de Valensole teinte d’un léger voile bleu les douces ondulations. En se glissant au milieu des cultures, des prairies et des forêts, la route nous offre de superbes courbes et de non moins jolis virages serrés.

Comme pour un dernier au revoir, le Verdon nous a accompagnés jusqu’à Castellane.

Par la suite, une superbe petite route serpentant dans un vallon d’alpage verdoyant nous a menés jusqu’au premier grand moment de la journée: le village de Saint-Auban et sa célèbre clue, sorte de gorge très étroite ou la route doit partager un espace très restreint avec le torrent. Un paysage unique!

La minuscule route qui nous conduit à Entrevaux nous offrira une arrivée sur cette cité fortifiée par une série de lacets permettant des points de vue magnifiques sur la citadelle.

Le second grand moment de cet itinéraire intervient dans les gorges du Cians. Dans un paysage aussi abrupt que rouge, on escaladera de superbes gorges jusqu’à la petite station  de ski de Beuil.

La descente vers la vallée de la Tinée sera tout autant vertigineuse.

A partir de là, c’est le gros morceau de la journée qui nous attend: le col de la Bonnette et ses 2715m.

Après une montée interminable, ce sont des paysages de haute montagne qui nous régalent les yeux. En cette fin de printemps, de nombreux névés sont encore présents et le dernier tronçon jusqu’à la cime, via la plus haute route d’Europe est encore fermé.

Nous nous laissons ensuite glisser le long des pentes jusqu’au Flower camping le Fontarache près de Barcelonnette ou nous sommes accueillis par le gérant qui rentrait juste d’une balade à moto!

La garantie d’un bon accueil au terme de la plus longue et plus haute journée de ce voyage.

 

 

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon